Tunisie – Naouret El Hwé : On nous promet des rebondissements spectaculaires

Invité à  jeter un regard critique sur la deuxième saison du feuilleton Naouret El Hwé diffusé sur Al Wataniya 1, l’un des principaux protagonistes, Ali Bennour, a estimé qu’à partir de cette année, le changement est « palpable au niveau de la production ramadanesque ».

Nous avons dépassé le stade du monopôle de la télévision tunisienne et de la production d’un seul feuilleton, a-t-il précisé. La brèche a été ouverte par Sami Fehri avec Maktoub. Les sujets évoqués dans les feuilletons ont connu depuis un grand changement, suite à l’ouverture permise dans Maktoub.

Justifiant le recul du feuilleton Naouret El Hwé dans l’audimat, Aïcha Attia a souligné que le rythme du feuilleton Naouret El Hwé commence à s’accélérer crescendo« Le public n’a pas apprécié un début en lenteur, surtout avec la concurrence rude des autres chaînes, mais avec 30 épisodes, le scénariste n’avait pas d’autres alternatives ».

Pour sa part, Najla Ben Abdallah a promis qu’à partir du prochain épisode, le rythme du feuilleton connaîtra une notable accélération.

« La reprise du feuilleton sur des sujets de politique a été à l’origine de la perte du public. Mon rôle a mis trop en exergue les relations entre médias et politique. Ceci n’intéresse pas forcément le public tunisien, surtout pendant le mois du ramadan », a-t-elle reconnu.

A noter que leconomistemaghrebin.com avait qualifié, dans un article publié à la première semaine du ramadan, le recul du  Naouret El Hwé  de « naufrage » en dépit de la présence d’une pléthore de célébrités telles que Fathi Hadaoui, Ali Bennour, Raouef Ben Amor, Wajiha Jendoubi, Jamila Chihi, Rym Riahi, Mariem Ben Hassine, Moez Toumi, Najla Ben Abdallah, Raja Farhat, sans oublier les autres…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here