Tunis : Mandats de dépôt émis contre deux syndicalistes sécuritaires

police confinement

Le juge d’instruction auprès du Tribunal de première instance de Tunis a émis hier, vendredi 27 février 2015, deux mandats de dépôt à l’encontre de deux syndicalistes sécuritaires  appartenant au syndicat de la Sécurité républicaine.

Conformément à l’article 306 bis du code pénal, les deux syndicalistes, Mohamed Rouissi et Naceur Mssehli, sont accusés d’avoir diffusé de « fausses informations, de diffamation, d’insultes publiques et de simulation de  menaces inexistantes visant certaines personnes ».

Rappelons que dans  un communiqué rendu public, jeudi 26 février, le ministère de l’Intérieur a appelé les syndicats des forces de Sécurité  à « s’en tenir aux règles de la loi de base générale des forces de sécurité interne, surtout du point de vue de l’engagement par rapport à l’obligation de réserve et de respect du secret professionnel et de s’abstenir d’intervenir dans les affaires de gestion administrative ».

Le même communiqué a averti que des mesures disciplinaires seraient prises contre tout syndicaliste des forces de sécurité « qui fait des déclarations dans un but autre que celui d’améliorer le niveau social des agents de la sécurité interne ainsi que leurs conditions professionnelles ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here