Tunisie – MI / Syndicats des forces de sécurité : un sévère rappel à l’ordre

Le ministère de l’Intérieur hausse le ton face aux syndicalistes des forces de sécurité : dans  un communiqué rendu public, hier, jeudi 26 février, les syndicats sécuritaires sont appelés à « s’en tenir aux règles de la loi de base générale des forces de sécurité interne, surtout du point de vue de l’engagement par rapport à l’obligation de réserve et de respect du secret professionnel et l’abstinence d’intervenir dans les affaires de gestion administrative ».

D’une manière explicite, les syndicats sont appelés à ne pas interférer dans le débat politique, mais de « concentrer leurs efforts sur l’amélioration des conditions professionnelles des forces de sécurité et le soutien de leur niveau social », avertit le communiqué.

Voulant se montrer conciliant, Le ministre de l’Intérieur a souligné « qu’il n’est pas contre l’activité syndicale et qu’il est prêt à coopérer, dialoguer et coordonner avec les structures syndicales qui agissent conformément à la loi », mais précise-t-il, « les mesures disciplinaires nécessaires seront prises contre tout syndicaliste des forces de sécurité qui fait des déclarations dans un autre but que celui d’améliorer le niveau social des agents de la sécurité interne et d’améliorer leurs conditions professionnelles ». Une menace à peine voilée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here