La Tunisie s’oppose à toute ingérence étrangère en Libye

La Tunisie s’oppose à toute intervention militaire en Libye, a déclaré le chef du Gouvernement Habib Essid, lors d’une conférence de presse tenue mercredi 18 février. Il a annoncé que le gouvernement était toujours opposé à une intervention militaire, la seule solution restant la solution politique du conflit.

Quant à la décision égyptienne d’intervenir militairement en Libye, en demandant l’approbation du Conseil de sécurité de l’ONU, la Tunisie s’y oppose fermement, a déclaré le chef du Gouvernement. Cela entraînerait selon lui le chaos et l’instabilité, constituant un réel danger dans les régions du Maghreb.

A l’issue d’un entretien avec le quotidien électronique algérien TSA (Tout sur l’Algérie), l’ancien colonel algérien Abdelhamid Larbi Cherif de l’ANP (l’Armée nationale Populaire) a déclaré qu’une intervention internationale en Libye serait une perte de temps et de moyens. Et de continuer : « Avant, il faut arrêter les hostilités entre les différents belligérants et imposer un gouvernement d’unité nationale et renforcer l’armée libyenne par la formation et l’équipement en moyens, pour faire face à l’émergence et l’extension de Daech ».

Quant aux attaques terroristes de Boulaaba, dans le gouvernorat de Kasserine, qui ont entraîné la mort de quatre soldats tunisiens, « C’ est très dangereux« , continue M. Larbi Cherif, en soulignant que la lutte contre le terrorisme est avant tout un combat contre les idées extrémistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here