Conseil des ministres : Un train de mesures pour la maitrise des prix

Le chef du gouvernement, M. Habib Essid a présidé le 16 Février 2015, au palais du gouvernement de la Kasbah, un conseil ministériel restreint consacré à l’examen d’un certain nombre de mesures pratiques pour la maîtrise des prix.

Dans une déclaration à la presse, le ministre du Commerce et de l’Artisanat, M. Ridha Lahouel a annoncé que le conseil a décidé ce qui suit:

  • Une réunion de la commission nationale pour la maitrise des prix sera tenue mensuellement et création de commissions régionales appelées à se réunir hebdomadairement sous la présidence du gouverneur de la région et en présence des administrations concernées et des organisations nationales.
  • Révision de la loi sur la concurrence et les prix afin de pouvoir sanctionner les commerçants sans passer par les tribunaux, en raison de la lenteur des procès-verbaux des infractions et pour sensibiliser les contrevenants de l’importance des sanctions.
  • Satisfaction du conseil face à la décision de la chambre régionale du commerce des volailles en détail de Sfax  de réduire volontairement les prix des viandes blanches de 300 millimes/kg, en espérant que toutes les chambres fassent de même sur l’ensemble du territoire tunisien.
  • Satisfaction du conseil de la légère baisse des prix de certains produits, tels que les pommes de terre, les oignons, les tomates, les viandes rouges et les volailles.
  • Poursuite dans les  jours à venir des visites sur terrain des marchés de gros.
  • Réunion du Conseil national du consommateur le 17 Février 2015, en présence de toutes les parties concernées et des organisations, en vue d’aboutir à un accord sur la réduction de certains produits sensibles.
  • Poursuite des concertations et de la coordination entre tous les intervenants et fourniture des produits en réduisant les prix notamment pour ceux connaissant une grande affluence.
  • Recours à l’article 4 de la loi sur la concurrence et les prix, si des écarts de prix sur les produits sensibles sont enregistrés au niveau des différentes régions du pays.
  • Concernant le ciment, une décision a été prise pour faciliter la distribution de ce produit et permettre sa vente aux détaillants directement à partir des cimenteries

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here