Tunis : 6543 dossiers déjà !

Sihem Ben Sedrine

L’Instance Vérité et dignité ( IVD ), chargée du recensement et de l’’indemnisation des victimes des violations des droits de l’Homme, a enregistré à ce jour le dépôt de 6543 dossiers. Cette  annonce a été faite par l’ IVD , lors d’un workshop organisé en collaboration avec les médias de la presse écrite, ce jeudi 12 février, au siège de l’instance à Tunis.

“Après les discussions, nous procéderons à l’élaboration des plans médiatiques, sachant qu’auparavant nous n’avions ni une page Fb, ni un compte Twitter. Désormais c’est possible et le site de l’ IVD sera mis à jour dans une semaine”, a déclaré la présidente de l’instance, Sihem Ben Sedrine qui ajoute : “La seule problématique à laquelle nous sommes confrontés est la question du timing car les délais sont très courts, selon nos estimations ».

L’ IVD a pour but  de “dévoiler la vérité sur les violations des droits de l’Homme”,  et ce, dans le cadre d’une justice transitionnelle. Les dossiers datant de juillet 1955 et jusqu’à ceux de décembre 2013 seront traités par l’instance afin que la vérité soit revélée.

Évoquant le dossier “des archives”, elle a précisé que des réunions avec tous les ministères ont eu lieu, que l’objectif est de trouver un accord, et que le travail se fait dans ce sens.

De son côté, Khaled Krichi, membre de l’ IVD , a souligné: « La protection des témoins, fait partie de notre mission, et ceci en collaboration avec le ministère de la Justice, conformément à la loi en vigueur et notamment l’article 30 de la justice transitionnelle. »

Pour ce qui est de la représentation de la femme  dans les dossiers parvenues à l’ IVD , elle varie entre 11 et 15%, ce qui est une proportion faible.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here