Grèce – Tsipras : la démocratie grecque n’accepte plus les chantages

Le gouvernement d’Alexis Tsipras a obtenu la confiance du parlement grec, dans la nuit de mardi 10 à mercredi 11 février. Des 299 députés présents, 162 parlementaires ont voté pour le gouvernement dirigé par un parti de la gauche radicale. Les détails du vote sont comme suit : 149 députés Syriza et 13 députés du parti des Grecs indépendantsANEL ).

Après avoir obtenu la confiance du parlement, le gouvernement doit, comme il l’a promis dans ses discours électoraux, mettre en œuvre des programmes politiques se basant sur l’urgence sociale et l’anti-austérité.

Vers minuit heure locale, le Premier ministre Alexis Tsipras a prononcé un discours face aux députés, en indiquant le début d’une nouvelle ère où « la démocratie grecque n’accepte plus les chantages et où nous avons désormais le peuple à nos côtés ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here