Tunisie : Nidaa Tounes condamne la montée de la violence

Suite aux événements récents de Dhehiba dans le gouvernorat de Tataouine et les affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants qui ont eu lieu les 7 et 8 février, l’instance constitutive du parti Nidaa Tounes a exprimé, dans un communiqué rendu public, lundi 9 février, son inquiétude face à la montée de la violence, entraînant la mort d’une personne et faisant des blessés, ainsi que  l’incendie du poste-frontière de la garde nationale.

Par ailleurs, le parti appelle en urgence à l’ouverture d’une enquête concernant la violence excessive contre les manifestants, afin que l’opinion publique soit tenue au courant, en toute transparence.

Il a insisté également sur le plein droit de tout citoyen à manifester de façon pacifique en clamant ses revendications, telles que le droit au travail, le développement régional, qui font partie des acquis de la nouvelle Constitution.

Toutefois, le parti condamne fermement la mise à feu du poste de la garde nationale qui entraînera une instabilité sécuritaire dans cette région.

Nidaa Tounes dénonce entre outre la démolition de la statue commémorative dressée à la mémoire du leader Tahar Haddad.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here