Tunisie – Evénements de Dhehiba : la présidence du gouvernement réagit

Suite à la réunion de la cellule de crise chargée du suivi de la situation à la délégation de Dhehiba, le gouvernement a prévu un ensemble de mesures relatives aux incidents survenus récemment dans  cette région du gouvernorat de Tataouine qui a fait une victime et plusieurs blessés.  

Dans un communiqué rendu public, la présidence du Gouvernement annonce les mesures prises  :

– L’ouverture d’une enquête sur les circonstances de la mort de l’un des manifestants;
– La révision de la taxe de sortie imposée aux Libyens.

Par ailleurs, et d’après la même source, il est prévu d’envoyer une délégation gouvernementale vers Dhehiba pour s’informer sur la situation socioéconomique de la région.

Les partis politiques et les composantes de la société civile seront également appelés à calmer la tension sociale dans la région et  à imposer le respect des locaux de la sûreté.

Il est à noter que la réunion, présidée par le chef du gouvernement Habib Essid, s’est déroulée en présence des membres du nouveau gouvernement, à savoir le ministre de l’Intérieur,  Mohamed Najem Gharsalli, le ministre de la Défense, Farhat Horchani, le Secrétaire d’Etat aux Affaires sécuritaires, Rafik Chelli et le secrétaire d’Etat aux Affaires locales, Hédi Majdoub.

Petit retour en arrière: de violents affrontements ont éclaté entre les manifestants et les forces de l’ordre à Dhehiba, samedi  7 février. Le poste-frontière de la Garde nationale a été incendié et les forces de l’ordre ont dû avoir recours aux gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here