Tunis – PME : Microsoft présente sa gamme de solutions

« Cloud et mobilité  pour moderniser votre entreprise », tel est le thème choisi par Microsoft Tunisie, mardi 3 février, pour présenter une nouvelle gamme de solutions informatiques imaginées  pour ses clients. A commencer par les PME qui constituent l’essentiel du tissu entreprenariat tunisien.

Le Directeur Général de Microsoft Tunisie, Mohamed Bridaa, costume gris et sourie aux lèvres, l’a dit d’emblée lors de la journée organisée par son entreprise dans un hôtel de la région du Lac. Avec en prime cette réflexion : « Il faut que nous fassions davantage pour ce segment d’entreprises ».

Intervention remarquée, celle de Sarrah Hannachi, responsable à Microsoft Tunisie, qui a présenté l’Office 365. Un produit dit Cloud, un terme en vogue, qui rassemble un ensemble de caractéristiques, fera remarquer Anis Raïs, Directeur Développement et Projet d’Xpertos IT, un partenaire de Microsoft : « Accès réseau, élasticité, service mesuré, self-service et des ressources en pool ».

Coût moins élevé que pour la licence

Le témoignage d’un client d’Office 365 en dit long sur les avantages proposés. Pour Ali Kefia, Directeur Organisation et Système d’Information des Assurances At-Takafulia, l’Office 365 collectionne en effet les mérites : coût moins élevé que pour la licence, absence de lourdeur au niveau de la maintenance assurée par Microsoft, paiement de ce qui est consommé seulement, intégration des commerciaux sur les réseaux,…

En fait, l’Office 365 est « loué » et non acquis comme le sont les licences. Entre 140 et 240 dinars par an, assure un participant. Nous sommes loin de la licence à 800 dinars acquis normalement pour la vie mais que l’on doit renouveler sans cesse, ajoute-t-il. « Il faut bien épouser les nouvelles options », conclut-il.

Autre thème abordé : la fin de Support  de Windows Server 2003. Prévu  pour le 14 juillet 2015, le Windows  Server  2003 ne sera plus fonctionnel au-delà de cette date. Et pour cause : absence de sécurité, absence de mise à jour, absence d’homologation, solutions non reconnues par des hardwares : machines et autres cartes mères entre autres.

Et la solution, l’émigration vers Windows Server 2012  et Microsoft Azure. Une émigration bien expliquée par Anis Raïs avec pour résultat, selon l’orateur, que des avantages. Dont trois en particulier : simplicité, faiblesse des coûts et… « paix de l’esprit ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here