Tunisie : BCE aurait enfin cédé aux sirènes du Palais

Bien que le président de la République, Béji Caïd Essebsi, ait auparavant déclaré qu’il ne résiderait pas au Palais de Carthage s’il emportait l’élection présidentielle, son déménagement au palais présidentiel semblerait se préparer, pour des raisons évidentes de logistique.

En effet, rester à son actuel domicile à la Soukra est devenu peu pratique, pour sa protection personnelle et de par la crainte de déranger ses voisins, notamment en raison des risques d’embouteillages aux heures de pointe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here