Algérie: Bouteflika promet de réviser la Constitution en 2014 s’il est réélu

Révision de la Constitution algérienne. C’est l’information majeure de la récente déclaration du président de la République algérienne, Abdelaziz Bouteflika, qui s’engage, s’il est réélu, à réviser la Constitution avant la fin de l’année 2014.

Dans une lettre qu’il a adressée aux Algériens le 22 mars, Bouteflika a déclaré que «si le peuple algérien souverain m’accorde, de nouveau, sa confiance, je m’engage à créer les conditions politiques et institutionnelles, avec l’ensemble des acteurs représentant les différents segments de la société, permettant l’édification d’un modèle de gouvernance répondant aux attentes et espérances de notre peuple».

Je suis déterminé, a ajouté Bouteflika, à créer les conditions de la consolidation du développement économique et social et d’un renouveau politique consensuel avec l’ensemble des acteurs politiques pour que chaque Algérien sente et perçoive dans son quotidien que la vie démocratique de la nation est réelle et palpable, avec la consécration des droits de l’Homme dans toutes les sphères d’activités, avec la prépondérance accordée aux équilibres des pouvoirs pour permettre aux différentes institutions d’agir en permanence dans le respect de l’État de droit.

Par cette déclaration, Abdelaziz Bouteflika a voulu rassurer les Algériens sur ses capacités physiques à diriger le pays dans le cas d’un quatrième mandat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here