Tunisie – Déficit des caisses sociales: la retraite à 62 ans est-elle la solution?

Invité aujourd’hui à la commission des affaires sociales de l’ANC, Ahmed Ammar Youmbaii, le ministre des Affaires sociales, a déclaré que la prolongation de l’âge de la retraite à 62 ans permettrait aux caisses sociales de « retrouver leur souffle pendant deux ou trois années, dans l’attente de la mise en place d’une réforme globale du système de la protection sociale. »

Les caisses sociales, en l’occurrence la CNRPS, la CNSS et la CNAM ont cumulé un déficit intenable. En 2012, la CNRPS, qui assure la couverture sociale des salariés du secteur privé, a vu son déficit se creuser à 217 millions de dinars . La CNSS, qui elle couvre le secteur public, souffre d’un déficit de 78 millions de dinars en 2012 et ne dispose actuellement que de réserves de 11 mois. Selon les normes internationales, elle devrait au moins disposer de 36 mois de provisions. La CNAM, qui gère le système de l’assurance maladie, qui se porte mieux que les deux autres caisses, avec un déficit de 56 millions de dinars en 2012, risque toutefois de pâtir des problèmes des autres caisses.

Selon le ministre, si la situation actuelle persiste, les déficits, toutes caisses confondues, risquent d’atteindre 800 millions de dinars en 2017. Pour trouver des solutions immédiates, la commission de la protection sociale, créée en vertu du contrat social, appuyée par les cadres du Centre de Recherches et d’Etudes Sociales et des experts de la Banque Mondiale et du Bureau International du Travail (BIT), se réuniront dans la première semaine du mois d’avril pour répertorier toutes les données relatives à la sécurité sociale, et procéder aux préparatifs d’un dialogue national autour des trois caisses, un dialogue que le ministre des Affaires sociales espère «inclusif, large et consensuel».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here