Cevital-FagorBrandt: la justice espagnole rejette l’offre

©Ouest-France

Principal candidat à la reprise des marques du fabricant français d’électroménager FagorBrandt, le groupe algérien Cevital de Issad Rebrab  a vu son offre (25 millions d’euros environ) rejetée par la justice espagnole. En effet, le Tribunal de commerce de Saint-Sébastien (Espagne) a publié un arrêt en date du 14 mars 2014, rejetant la demande d’autorisation de Cevital pour séparer les actifs de la filiale Fagor Ireland Limited», qui détient les marques de Fagor (Brandt, Vedette, Sauter, De Dietrich…).

Toutefois, le juge chargé du dossier est d’accord pour donner son autorisation à une offre potentielle de Cevital dans les mêmes termes que ceux présentés, mais améliorée.

Déjà jeudi dernier, le Tribunal de commerce de Nanterre (France) avait pour la troisième fois repoussé, au 27 mars, l’examen des offres de reprise, afin de permettre à Cevital de «finaliser» son rachat.

L’offre de Cevital, la plus large, prévoit de conserver les usines de Vendôme et Orléans, le siège et les services après-vente, soit 1.200 salariés. Deux autres offres plus partielles ont été déposées, qui concernent la Vendée où FagorBrandt a deux usines, à Aizenay et La-Roche-sur-Yon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here