L’UE renforcera son appui à la Tunisie

Les déclarations de Štefan Füle, Commissaire à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage, vient confirmer de nouveau l’appui de  l’UE par rapport à la Tunisie : un soutien qui ne cesse de s’accroître après le 14 janvier 2011. La conférence de presse tenue aujourd’hui 14 mars vient sur fond de sa cinquième visite en Tunisie depuis l’après-14 janvier. Cette conférence a déjà été précédée par des entretiens avec le président provisoire Moncef Marzouki, le président de l’Assemblée nationale constituante Mustapha Ben Jaâfar et des représentants de la société civile.

Voulant être rassurant, Štefan Füle ne mâche pas ses mots et annonce deux messages principaux en inaugurant son intervention : le premier relatif à la continuité du soutien de l’Union européenne à la Tunisie, notamment en matière de réforme, et le deuxième était plus ou moins  un souhait de «  voir le modèle démocratique tunisien se transformer en modèle  pour toute la région »  avant de faire l’éloge de la Constitution tunisienne qui, d’après lui , «  représente un phare d’espoir pour toute la région ».

Revenant sur les prochaines élections présidentielles, il a recommandé l’accélération de la restauration de la sécurité sur tout le territoire tunisien : «  Une priorité absolue pour la Tunisie», souligne-t-il avant d’exprimer la volonté de l’Union européenne d’accompagner la Tunisie dans ce processus. A cet égard, il a dévoilé qu’à  la suite de la demande des autorités tunisiennes, l’Union européenne serait prête à envoyer des missions d’observation pour les élections ».

« Pour nous, la Tunisie est un partenaire privilégié et ce ne sont pas de simples mots. Il existe un potentiel à exploiter pour l’avenir. A cet égard, notre engagement s’inscrit aussi sur le long terme et ce ne sont pas de vains mots », renchérit-il. Revenant sur le côté économique, il a exprimé la volonté de l’Union Européenne d’accorder un financement macroéconomique  de 300 millions de dinars.

Par ailleurs, répondant à la question de l’Economiste Maghrébin, Štefan Füle a  affirmé qu’au-delà des sommes d’argent, il a mis en avant la nécessité d’élaborer une stratégie et une planification pour bien la mettre à profit. Et d’ajouter que le soutien financier accordé par l’Union Européenne à la Tunisie sera plus important.

Évoquant  le partenariat de mobilité, signé le 3 mars 2006, Štefan Füle a expliqué qu’il s’agit d’un cadre de coopération  pour la Tunisie et les institutions  européennes et les 10 états membres qui souhaitent y participer et que les négociations sont en cours pour écourter la période d’ obtention du visa ainsi que celles relatives au visa gratuit pour une certaine catégorie de Tunisien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here