Tunisie : Le japon deuxième fournisseur d’aide au développement

A l’occasion de l’octroi, hier, par le Japon de deux crédits d’environ 750 MDT à la Tunisie – le premier crédit d’un montant de 542 MDT est dédié au cofinancement d’une centrale électrique à Radès tandis que le second (161 MDT) est destiné à cofinancer le projet de protection de l’Oued Medjerda contre les inondations – Hédi Ben Abbès, ancien conseiller auprès du président provisoire de la République et ancien secrétaire d’Etat, a souligné que le Japon est devenu le deuxième fournisseur d’aide au développement de notre pays.

D’autres  projets de partenariat entre la Tunisie et le Japon, a-t-il souligné, sont en cours d’examen : il s’agit, entre autres, d’un projet d’adduction d’eau potable devant profiter à 2. 240. 000 Tunisiens, répartis sur 20 gouvernorats, et un autre projet d’assainissement (pose de canalisations pour l’évacuation d’eaux usées) devant bénéficier à 600.000 personnes.

Hédi Ben Abbès a également  annoncé un accord de principe pour la création imminente d’un campus universitaire japonais : « Med Campus » à Borj Cedria, précisant que les travaux de construction d’une nouvelle école d’ingénierie sont déjà presque achevés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here