Chedly Ayari – Biens mal acquis : l’effort technique de la BCT ne suffit pas

Chedly Ayari a appelé aujourd’hui à transformer le Comité national de recouvrement des biens mal acquis existants à l’étranger en une commission parlementaire. aprés plus d’un an et demi à la tête de ce comité national, le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie en est sorti avec un bilan peu probant et surtout avec un sentiment de «frustration». C’est que, confie M. Ayari aux députés de la commission de la réforme administrative et de la lutte contre la corruption à l’ANC, la récupération des biens mal acquis s’est avérée des plus difficiles.

«L’effort technique de la BCT ne suffit pas, il nous faut un appui politique et diplomatique pour accélérer les processus judiciaires auprès des pays étrangers», a-t-il lancé. Donc, et selon ses dires,  le gel et la récupération des biens et des avoirs mal acquis méritent bien une commission parlementaire.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here