« Les protestations dans le Bassin minier coûteraient 27 000 emplois »

Phosphate

Le secteur du phosphate pourrait perde 27 000 emplois et cette éventuelle mise au chômage massive est la conséquence  de la suspension de la production due aux protestations répétées, a averti Kamel Bennaceur, ministre de l’Industrie et de l’Energie, lors de son audition à l’Assemblée nationale constituante, vendredi 7 mars 2014. Lors de cette audition, le ministre a tenu à rappeler  que les quantités de phosphate produites durant les deux premiers mois de 2014 ne sont pas un bon indice et  ne permettront pas d’atteindre la quantité requise pour 2014, à savoir 5.5 millions de tonnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here