La dépression comme moyen de changement !

Invité par la Société tunisienne de psychiatrie, Olivier Bouvet, psychanalyste et psychiatre franco-tunisien, a présenté à Tunis une conférence intitulée : «  France-Tunisie : les sociétés doivent-elles passer par la dépression pour changer ? ».

olivier bouvet - L'Economiste Maghrébin
Olivier Bouvet

A travers cette conférence, tenue devant un parterre de médecins, psychiatres et étudiants en psychologie, le professeur a essayé, en se basant sur les théories de Freud, de montrer l’aspect  positif de la dépression dans le changement qu’a connu le peuple tunisien.

Il a rappelé par ailleurs  que, qu’elle soit collective ou individuelle, la dépression engendre des coûts économiques qui varient d’un pays  à un autre. En Amérique, les coûts sont beaucoup plus élevés que ceux d’Europe, indique le professeur en précisant : le coût de la dépression aux Etats-Unis est 10 fois plus élevé par rapport à l’ Europe.

Pessimiste et positif à la fois, il a commenté l’avenir de la Tunisie après la révolution : « Le printemps tunisien est l’annonciateur du printemps de tous les pays arabes ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here