Algérie : soutien à Bouteflika, les patrons algériens divisés

Les grands patrons algériens, qui avaient soutenu par le passé les deux précédents mandats du président Abdelaziz Boutaflika, sont divisés sur la position à prendre au sujet d’un éventuel  quatrième mandat.

En l’absence de consensus entre ses membres, le Forum des chefs d’entreprises (FCE), qui regroupe les plus importants patrons algériens, vient de décaler son Assemblée générale extraordinaire et de reporter pour la 2e fois cette AGE, dont l’unique ordre du jour est de prendre position sur la prochaine élection présidentielle.

Ces reports de l’Assemblée générale extraordinaire mettent en lumière les profondes divisions au sein de l’association patronale. Son président, appuyé par d’autres patrons de grands groupes, soutiens traditionnels de Bouteflika, sont favorables à un  quatrième mandat. Par contre, d’autres chefs d’entreprise préfèrent observer une attente  prudente d’autant plus que le chef de l’Etat algérien ne s’est pas encore déclaré officiellement.

La puissante association patronale avait appuyé les deux précédents mandats de Bouteflika, en 2004 et en 2009. Mais cette fois, le contexte politique a évolué en raison de l’absence de consensus au sommet de l’Etat sur le quatrième mandat et des luttes acharnées entre les partisans de Bouteflika et les services de renseignements. « Aucun chef d’entreprise ne peut apporter publiquement son soutien à un autre candidat que Bouteflika par crainte de représailles du clan présidentiel », explique le PDG d’un grand groupe privé.

Conséquence : les patrons, qui manquent de visibilité,  préfèrent attendre que Bouteflika déclare officiellement sa candidature pour se prononcer.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here