Tunis : Jabeur Mejri gracié reste en prison

Adnen Manser, porte-parole de la Présidence de la République, a déclaré aujourd’hui sur les ondes radiophoniques de Shems Fm que le président provisoire Moncef Marzouki a signé une grâce présidentielle depuis quelques jours pour le prisonnier d’opinion Jabeur Mejri. Cependant, il a affirmé que Jabeur Mejri fait l’objet  d’un mandat de dépôt à son encontre dans une affaire de droit  commun. «  La grâce présidentielle  concerne uniquement le jugement définitif de 7 ans et demi » affirme-t-il 

Jabeur Mejri a été condamné à sept ans et demi de prison, le 28 mars 2012, par le Tribunal de première instance de Mahdia pour « atteinte à la morale, diffamation et perturbation de l’ordre public ». Cette condamnation vient sur fond de publication de caricatures jugées blasphématoires et irrévérencieuses à l’égard du Prophète.

Rappelons que l’avocate Bochra Bel Hadj Hmida a déposé  la demande d’une grâce présidentielle auprès du ministère de la Justice mais à ce jour la demande est demeurée lettre morte.

En réponse à une question sur la possibilité d’une grâce présidentielle pour Jabeur Mejri, le président provisoire Moncef Marzouki a promis sur les ondes de France-info, le 6 novembre 2013, qu’il le ferait libérer et qu’il attend juste  une « accalmie politique » avant d’ajouter : « Je cherche simplement la bonne fenêtre de lancement à la fois pour sa sécurité et la sécurité du pays ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here