Des prêts participatifs à des PME tunisiennes

bfpme-L-Economiste-Maghrébin

Tunisiens et Qataris ont célébré hier à Tunis l’octroi, à 96 entrepreneurs tunisiens, de prêts participatifs, et ce, dans le cadre du projet de partenariat entre la Banque de financement des petites et moyennes entreprises (BFPME) et le Fonds d’amitié qatari (QFF).

Ce fonds qatari a octroyé un financement de l’ordre de 15 millions de dinars au profit de la BFPME, qui a été mandaté pour gérer ce fonds en accordant à son tour des prêts participatifs (PPQFF) à des PME tunisiennes.

Cette action s’étalera  jusqu’à fin avril 2016 et permettra, via l’outil du prêt participatif, de renforcer les fonds propres nécessaires pour la réalisation d’environ 350 PME, sur la base d’un montant moyen du prêt participatif de 40.000 dinars par projet, ce qui permettra de créer 6.600 postes d’emplois directs.

Ce fonds participera à renforcer les fonds propres des projets qui sont soumis à la BFPME pour un financement de crédit à moyen et long terme et qui seront implantés sur l’ensemble du territoire de la République, avec une attention particulière aux:

  • – projets réalisés dans les délégations bénéficiant du statut de zone d’encouragement au développement régional, et devant profiter de 71.8% du montant global.
  • – projets à forte employabilité.
  • – projets innovants ou à forte composante technologique.
  • – projets promus par les diplômés du supérieur et par les femmes.

Les montants remboursés sont reversés dans le même compte dédié à la coopération QFF-BFPME pour financer des projets conformément aux mêmes modalités précitées, même au-delà de la date de clôture du contrat.

Les PME bénéficiaires des PPQFF se répartissent en 3 catégories :

  • – Des projets approuvés et non encore bouclés au niveau des fonds propres.
  • – Des projets en cours des dernières phases de réalisation de l’investissement
  • – Des projets en cours de démarrage et ayant quelques difficultés de trésorerie.

Les prêts participatifs seront accordés au nom du promoteur sur une période de remboursement de cinq ans, avec un taux d’intérêt de 0 %, une période de grâce de 2 ans et une commission de 3 % sera prélevée sur le montant du PPQFF avant son déblocage, et versée dans le même fonds.

L’avenir dira si ce financement a été efficace pour les jeunes entrepreneurs tunisiens et si d’autres projets ont été créés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here