90 minutes de travail pour une bière !

Le site américain Quartz (http://qz.com/174700/how-many-hours-of-minimum-wage-work-it-takes-to-earn-a-beer/)  vient de publier « un indice de la bière » indiquant  combien d’heures de travail sont nécessaires à un smigard  pour se payer une chope (0,5 litre) du breuvage universel. Un smigard tunisien doit passer 90 minutes de travail pour pouvoir s’offrir une bière.

Pour le calcul de l’indice, Quartz  a exploité la base Numeo qui recense les prix des biens alimentaires et les données de l’Organisation internationale du travail (OIT) pour construire son indice. Le salaire minimum, basée sur les chiffres de 2011, est converti au taux horaire pour une semaine de 40 heures.

D’un pays à l’autre, cela va de 0,2 heures pour un salarié payé au Smig à  Porto Rico à 5,1 heures pour celui en Géorgie. Entre ces extrêmes on trouve 0,3 heure au Luxembourg,  en Australie à Chypre, en  Belgique, en Allemagne au Japon au Canada, au Portugal, en Espagne, aux Etats Unis et à Taiwan. Il en faudra 30′ pour ceux habitants les Pays Bas, l’Irlande, le Royaume Uni, Malte, la Tchéquie, la Slovénie, la Slovaquie, la Nouvelle Zélande et  la Corée du Sud. Il faudra travailler 3 fois plus que les Portoricains en France, Argentine, Equateur et 7 fois plus, soit 90 minutes de travail, pour un smigard tunisien, 10 fois au Maroc (2 heures de travail) et 20 fois en Egypte soit plus de 4 heures  ou une demie journée de travail pour pouvoir s’en offrir une au bistrot du coin.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here