Tunis : La nouvelle stratégie du CJD

Le président du Centre des Jeunes Dirigeants de Tunisie a présenté aujourd’hui la stratégie 2013-2014 de cette organisation qui relève de l’UTICA.

La nouvelle stratégie du CJD s’intéressera à trois vecteurs : l’entrepreneuriat, la fiscalité et la formation. L’objectif du CJD, comme l’a annoncé M. Khaled Zribi, est de « Devenir une véritable force de proposition, d’enrichir le débat et d’inspirer les changements socio-économiques ». En effet, la nouvelle stratégie du CJD s’inspire du modèle allemand : «L’économie sociale de marché ».

D’autre part, ces trois vecteurs seront abordés sur la base de quatre axes de réflexion qui se fonde sur le sur le concept de performance globale qui associe à la performance économique de l’entreprise, une dimension sociale, sociétale et environnementale.

A ce sujet, M. Khaled Zribi a déclaré : « L’entreprise n’est pas uniquement un centre de création de profit, mais c’est aussi un centre de création de culture et de savoir qui sont autant de richesses pour l’entreprise et la société ».

Pour atteindre ses objectifs, le CJD va effectuer une enquête avec la Konrad-Adenauer-Stiftung qui permettra de disposer de données quantitatives et qualitatives concernant le poids des jeunes dirigeants en Tunisie.

Le CJD Tunisie a été créé en 1998 en collaboration avec le CJD France et ce dans le but de préparer la jeune entreprise tunisienne à relever le défi de la mondialisation. Ce mouvement, appartenant à un réseau international de JD, a pour valeurs la formation, la réflexion, l’expérimentation et l’engagement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here