StartUp Sytem dédié à la création d’entreprise

Dans le cadre de la promotion de l’emploi, la recherche, le transfert de technologie, l’association StartUp System en partenariat avec le Technopôle de Borj Cédria et l’amicale de Borj Cédria, organisent une demi-journée de lancement d’un programme de formation des chercheurs dans la création d’entreprise.

Il s’agit d’accompagner dix chercheurs dans le processus de création de leur startup et/ou entreprise et la mise en avant de leur recherche en faveur de l’entrepreneuriat. Les porteurs de projets seront formés et encadrés par des experts et coachs expérimentés, dont des chefs d’entreprises innovantes, lors de la journée du 29 janvier 2014 au Technopôle de Borj Cédria.

A l’issue du programme, les porteurs de projets de startup présenteront leurs recherches sous forme de business plan devant un jury d’industriels, d’investisseurs et de bailleurs de fonds. Le premier prix bénéficiera d’une formation et d’un stage de trois mois à l’étranger, avec six mois d’incubation de son projet de startup à la pépinière d’entreprise de Borj Cédria.

Par ailleurs, une conférence sur « Le transfert de technologie » qui introduira le programme « Recherche et Entrepreneuriat » de formation des chercheurs pour la création d’entreprise, sera organisée à la même date.

Cette dernière année, le paysage entrepreneurial tunisien a vu naître plusieurs start-up, dans plusieurs domaines, à l’initiative de jeunes tunisiens qui ont fait leurs preuves, parfois par peur du chômage  ou par créativité et le sens de l’innovation. Force est de constater également que plusieurs organismes œuvrent à promouvoir la culture entrepreneuriale et les start-up comme Tunisiana, Orange et l’ATB.

Article précédentMécanisme 16: régularisation des situations des bénéficiaires
Article suivantDeux universités tunisiennes dans le Top 100 des universités africaines
Avatar photo
De formation littéraire, Hamza Marzouk travaille à l’Économiste Maghrébin depuis 2011. Il suit de près les mouvements sociaux, sous toutes leurs formes depuis 2011.Les droits socioéconomiques sont son domaine de prédilection. De même, il s'intéresse au monde de la culture et de l'art plus particulièrement : entrepreneuriat culturel et le cinéma tunisien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here