Cellcom vise haut

En s’introduisant en Bourse, Cellcom a confirmé sa volonté de devenir une marque de référence sur le marché de la haute technologie en Tunisie notamment sur le marché de la téléphonie mobile estimé à 2,2 millions d’unités vendues en 2012.

Cellcom a déjà commencé par le référencement de nombre de ses produits dans les ventes à bord sur des compagnies aériennes comme Tunisair et Nouvelair et le développement des exportations sur différents pays maghrébins et subsahariens. Objectif : implanter des représentations officielles dans de nombreux pays.

L’entreprise détient actuellement 15% des parts de marché de mobile en Tunisie et 30% dans le segment des doubles cartes SIM. « Notre ambition est de contribuer au développement d’une marque tunisienne qui encourage la montée de la haute technologie en Tunisie », affirme Mohamed Ben Rhouma, Pdg de Cellcom.

Mohamed Ben Rhouma PDG Cellcom - L'Economiste Maghrébin

De distributeur d’appareils mobiles de marques internationales, à une entreprise qui a crée sa propre marque, Evertek est la première marque tunisienne de téléphonie. En 2008, fera date pour l’entreprise puisqu’il marque la naissance de son premier modèle : Evertek X9.  C’était le premier double SIM qui se vendait sur le marché tunisien.

En 2012, Cellcom a lancé en 2012 quatre modèles de smartphones ainsi qu’une tablette, Everpad.

Au moins six autres smartphones et quatre nouvelles tablettes sont lancés, de diverses tailles d’écran, de capacité de stockage toutes compatibles WiFi et 3G. Cette nouvelle orientation permettra à Cellcom de se positionner sur un segment à pouvoir d’achat plus élevé et de s’adresser à une population orientée vers la qualité et les technologies de l’information et de l’innovation.

Après trois années successives de progression (2011 à 2013), durant lesquelles le chiffre d’affaires est passé à environ 23 MD fin 2011, les revenus de 2012 ont enregistré une baisse de 19,5% à 18, 734 MD.

Au 30 septembre 2013, les revenus cumulés sont passés à 19, 664 MD contre 13,952 MD pour la même période de 2012, soit une progression de 40,9% en rythme annuel. Le chiffre d’affaires dépasse déjà celui réalisé durant toute l’année 2012. Les charges financières depuis le début de l’année s’élèvent à 0,726 MD contre 0,466 MD pour la même période de 2012, soit une hausse de 55,8%. La masse salariale a augmenté de 26,2% pour atteindre 1,482MD.

Le lundi 6 janvier 2014 est une journée historique dans la vie de Cellcom.  Elle marque d’abord la première introduction officielle en Bourse de Tunis en 2014, et ce,  dans le cadre d’une augmentation de capital par l’émission de 930 236 actions, portant ainsi le capital social de 3 531 296 dinars à 4 461 532 dinars et d’une cession de 465 118 actions anciennes. L’ouverture des souscriptions a débuté hier et se poursuivra jusqu’au 17 janvier 2014 inclus.

Aib cellcom evertek - L'Economiste Maghrébin

Pour assurer son avenir, Cellcom part avec des ambitions continentales. Elle aspire à devenir une marque africaine incontournable dans les cinq prochaines années avec une expansion à l’international sur le Maghreb en premier lieu.

Compte tenu de la pression concurrentielle traduite par une baisse annuelle moyenne des prix de vente, Cellcom cible, à l’horizon 2017, une part de marché de la téléphonie mobile de 25% et de 20% sur le marché des tablettes. Cela correspond aussi au lancement de six modèles de smartphones et de quatre nouvelles tablettes au minimum par an. L’entreprise vise aussi un mix composé de 35% de smartphones et de 65% de téléphones classiques.

Cellcom cible le renforcement du réseau de distribution propre à l’entreprise avec le lancement de nouvelles marques dans les grandes surfaces et les 50 points de vente TT shops par an en partenariat avec l’opérateur historique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here