La concurrence baisserait les prix du ciment

La libéralisation des prix du ciment gris va contribuer à développer la concurrence entre les cimenteries dans le cadre de « transactions transparentes », ce qui « pourrait conduire à une baisse des prix », a estimé le secrétaire d’Etat chargé de l’Energie et des Mines, Nidhal Ouerfelli, en marge d’un séminaire sur « le nouveau projet de production de l’électricité à partir des énergies renouvelables», tenu hier, vendredi 3 janvier, au siège de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG).

Rappelons que le ministre des Finances, Elyes Fakhfakh, avait récemment  décidé de lever la subvention du ciment sous prétexte que  40% des subventions de l’électricité et du gaz sont destinées aux industries des matériaux de construction- dont près de 20% sont alloués aux huit cimenteries tunisiennes, soit 300 milliards- , ce qui équivaut , selon le ministre au budget de subvention du transport public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here