Visite du Premier ministre français à Alger : contrer la concurrence chinoise

Accompagné par pas moins de neuf ministres, dont Manuel Valls (Intérieur), Arnaud Montebourg (Redressement productif) et Vincent Peillon (Education), le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault , effectue dimanche et lundi 15 et 16 décembre une visite officielle en Algérie dont le volet économique occupe une grande place, notamment avec une concurrence de plus en plus agressive de la part des Chinois.

Quatrième client de l’Algérie, essentiellement en pétrole et gaz naturel , la France reste son premier fournisseur (12,8% de part de marché en 2012). Mais ces relations privilégiées entre les deux rives de la Méditerranée s’effritent depuis une décennie, à cause  de la concurrence d’autres pays comme l’Espagne et la Chine. Le pays de l’Empire du Milieu pourrait même arracher bientôt  à la France cette place de premier fournisseur.

Au premier semestre 2013, l’excédent commercial français s’est élevé à 670 millions d’euros, contre 2,5 milliards d’euros en 2012 avec une baisse de la part de marché cette année de  11,7%.

Lors de sa visite, le Premier ministre français clôturera un Forum économique à Alger qui réunira 400 chefs d’entreprise des deux pays. Il visitera également une usine Renault, modèle de «codéveloppement industriel» entre les deux capitales, un partenariat présenté comme «win-win ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here