L’électricien chinois SGCC appui le projet Desertec

Le consortium Dii gestionnaire du projet desertec a annoncé dans un communiqué que le chinois State Grid Corporation of China (SGCC) est devenu actionnaire de Dii en décembre 2013 à travers sa filiale China Electric Power Research Institute (CEPRI).

L’entrée du chinois SGCC dans le consortium Dii intervient après une série de désaffection des industriels qui ont lancé l’initiative Desertec visant à exploiter les potentiels énergétiques des déserts du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA), via un vaste réseau de centrales solaires à concentration et de parcs éoliens à travers la Méditerranée.

Le coût financier de Desertec est estimé à 400 milliards d’euros. Il prévoit l’installation d’une capacité de 100 GW d’électricité issue des énergies renouvelables en Afrique du Nord et au Moyen-Orient pour répondre à 15% à de la demande d’électricité de l’Europe d’ici 2050.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here