Tollé général après la publication par la Présidence de la République du Livre noir

Le Livre Noir tant controversé, continue de faire des remous et les réactions indignées fusent de partout : ainsi, le porte-parole du Front populaire, Hamma Hammami, a qualifié  de “catastrophe” le livre publié par la Présidence de la République.

La finalité de cette publication n’est qu’un « simple règlement de comptes politiques », a-t-il affirmé, appelant dans ce sens à ce que les responsables de la diffusion de ce livre soient poursuivis  en justice.

Revenant sur le même sujet, le vice-président du mouvement Enanhdha, AbdelFattah Mourou, a affirmé que la parution de ce livre est une « erreur politique » et que la situation actuelle que traverse la Tunisie a plutôt besoin de calme et de quiétude, assurant que le Livre Noir n’a fait que semer la confusion et la discorde entre les Tunisiens.

Le président Moncef Marzouki, assure M. Mourou, ayant manqué à son rôle de fédérateur des citoyens et de garant de l’unité nationale, se trouve par conséquent exposé à la désapprobation générale et même aux procès.

Rappelons dans ce contexte que le comité des supporters de l’Espérance Sportive de Tunis a décidé de poursuivre le président provisoire de la République en justice. La plainte a été  déposée auprès du Tribunal de première instance de Tunis pour suspendre la circulation du Livre noir.

Le comité aurait également envoyé un huissier-notaire au Palais de Carthage hier pour informer la présidence de la plainte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here