Phosphate: les pertes entre 2011 et 2012 dépassent 12 milliards de dinars

Oum Larayes
Photo d'archives

« Le manque à gagner de la CPG et du GCT entre 2011 et 2012 dépasse les deux milliards de dinars. Quant à la grève du mois de novembre, elle a coûté la bagatelle de trois millions de dinars par jour aux deux sociétés », a déploré Mohamed Néjib Mrabet, président-directeur général de la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG) et du Groupe Chimique Tunisien (GCT), tout en qualifiant la situation de la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT), de la CPG et de la GCT de « difficile ».

Néjib Mrabet a également fait observer qu’entre les deux groupes (CPG et GCT) et leurs filiales, les effectifs ont triplé depuis 2010, ajoutant que les 9500 employés dans l’environnement n’ont toujours pas commencé le travail, mais qu’ils reçoivent déjà leurs salaires. « On a raté le coche en 2011 quand le cours du phosphate était à 120 dollars », a-t-il par ailleurs signalé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here