Le fabricant automobile Iran Khodro voulait s’implanter en Tunisie

« Après la Révolution, le fabricant automobile  Iran Khodro voulait s’installer en Tunisie et projetait de construire un modèle « la  Samand »mais  le projet n’a pas abouti pour des raisons d’ordre politique », a déclaré  l’homme d’affaires Habib Souissi, en évoquant les possibilités d’un partenariat entre l’Iran et la Tunisie, notamment après la levée partielle de l’embargo.

Même pendant  la période d’embargo, ajoute l’homme d’affaires, les sanctions internationales n’ont jamais entravé le dynamisme du développement économique de l’Iran.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here