Triple AAA : les Pays-Bas dans le collimateur de Standard & Poor’s

Les Pays-Bas dans le collimateur des agences de notation : Standard & Poor’s  (S&P) a abaissé d’un cran, hier , vendredi 29 novembre,  la note souveraine   des Pays-Bas à «AA+», contre la meilleure possible auparavant «AAA», en raison  de «  la faiblesse des perspectives de croissance du pays.

Standard & Poor’s  justifie sa décision : «Les perspectives de croissance des Pays-Bas sont désormais plus faibles que ce que nous anticipions auparavant, et la tendance du taux de croissance du PIB réel par habitant est inférieure à celle de ses pairs bénéficiant des mêmes niveaux élevés de développement économique».

Ainsi, Amsterdam  perd  à son  tour le  triple A, le top de la notation souveraine, qui assure une crédibilité maximale de la capacité d’un  pays à se défendre d’une faillite et qui permet également un financement sur les marchés financiers aux plus bas coûts.

Rappelons que seuls 10 pays dans le monde, dont 7 en Europe, conservent désormais le fameux triple A, la note optimale attribuée par les trois grandes agences de notation Standard & Poor’s, Fitch et Moody’s. Parmi eux, sept pays bénéficient d’une perspective «stable» sur la situation de leur dette souveraine notée par les trois agences: la Suède, la Norvège, le Danemark, la Suisse, l’Australie, le Canada et Singapour. Les trois autres, l’Allemagne, le Luxembourg et la Finlande, voient leur triple A menacé d’une perspective «négative», attribuée par au moins une des trois agences.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here