L’Union européenne réitère son soutien au processus de transition

Selon les représentants de l’Union Européenne accrédités en Tunisie, les membres du Quartette à savoir l’UGTT, UTICA, LTDH, l’Ordre des avocats, jouent un rôle clé dans le processus de transition démocratique, actuellement en crise.

Les représentants de l’Union européenne, avec à leur tête Laura Baeza, ont présenté les conclusions du conseil sur la Tunisie, comportant un certains nombre de points.

En effet, le conseil des Affaires étrangères a affirmé que, seul le dialogue national est capable d’assurer le processus de transition démocratique : un processus qui devrait être « conduit dans le respect des règles de fonctionnement démocratique déjà approuvées », mentionne le communiqué de l’UE.  C’est ainsi que « tous les acteurs sont encouragés à poursuivre le dialogue national, dans l’intérêt du pays », ce qui se traduit par « l’adoption rapide de la nouvelle constitution démocratique et la tenue dans un délai raisonnable de nouvelles élections générales, inclusives transparentes et crédibles ». Car, le processus de transition démocratique serait le point de départ « visant la construction d’un Etat de droit, respectueux des droits fondamentaux de ses citoyens, en ligne avec les principes de dignité, liberté et justice qui ont été à la base de la révolution de 2011 ».

Condamnant les récentes attaques terroristes, « dans un contexte d’instabilité régionale, la Tunisie fait face à d’importants défis sécuritaires en matière de lutte contre le terrorisme et sa radicalisation, de crime organisé et de trafics transnationaux, comme ont pu en témoigner les récents évènements ». La délégation réaffirme  « son soutien aux efforts de la Tunisie pour répondre à l’ensemble de ces défis, en particulier lutter efficacement contre le terrorisme dans le respect du droit ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here