City Cars : Elyes Fakhfakh sonne la cloche de la Bourse pour la première fois

Qualifiée de « symbolique », selon Fadhel Abdelkefi, Président du Conseil d’Administration de la Bourse de Tunis, l’introduction de City Cars au marché principal de la Bourse de Tunis a été réalisée à la suite d’une ouverture du capital à hauteur de 30%, et ce, par, la cession de quatre millions cinquante mille actions, diffusées au moyen d’un placement global et d’une offre publique à prix ferme (OPF) unitaire de 10,950 dinars.

« Deux à trois autres introductions en Bourse sont prévues d’ici à la fin de cette année. L’état d’avancement de l’introduction de ces sociétés est à 70% », a fait savoir M. Abdelkefi. Evoquant l’état de l’indice Tunindex, le Président du conseil d’administration de la Bourse de Tunis a indiqué que cet indice a pu résister à la situation actuelle, mais il qu’y a un souci de volume.

Citycars-bourse-l-economiste-maghrebin

Présent à la Bourse de Tunis pour la première fois en tant que ministre des Finances, Elyès Fakhfakh a fait sonner la cloche de la Bourse de Tunisie ce matin pour marque le démarrage des négociations du titre sur le marché principal. Le ministre a, à cette occasion, fait savoir que le marché ne peut pas supporter, dans cette situation politique, l’introduction de Tunisiana en Bourse qui pourrait apporter au marché entre 200 et 250 millions de dinars.

Toutefois, le ministre des Finances a indiqué que « en comparaison avec l’expérience de transition d’autres pays, on peut considérer que la situation actuelle de la Tunisie est une réussite, mais on ne peut plus continuer à recourir à l’endettement ».

Il est à rappeler que l’Etat a cédé sa participation dans City Cars à sa juste valeur et levé 44,3 MD, tout en ouvrant à cette dernière les portes du marché pour financer son expansion. Le placement global a été souscrit par 38 investisseurs. Avec les 13,5 millions d’actions qui composent le capital de la société, la capitalisation boursière de City Cars s’élève à 148 MD.

Mehdi-mahjoub-l-economiste-maghrebin

Interpellé par l’Economiste Maghrébin sur l’impact de cette opération sur la société, Mehdi Mahjoub, directeur général de City Cars a déclaré que cette introduction montre que la société est, aux yeux des investisseurs, attractive. « La demande exprimée pour l’OPF a représenté environ 2,5 fois la quantité d’actions offertes et a attiré 5177 nouveaux actionnaires. D’autres investisseurs veulent entrer dans le capital de la société. C’est une fierté pour tout le management de la société. Bien qu’elle ne date que de quatre ans, City Cars a un grand avenir », a-t-assuré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here