Six mille agents de sous-traitance intégrés dans la fonction publique

La situation de six mille agents de sécurité et de nettoyage, travaillant sous le régime de la sous-traitance et des agents contractuels  a été régularisée, suite à la signature d’un procès-verbal entre le gouvernement et l’UGTT le 20 novembre au palais du gouvernement.

Etaient présent lors de la cérémonie de signature de l’accord, le ministre auprès du Premier ministre chargé des Affaires économiques Ridha Saïdi, le ministre des Affaires sociales, Khalil Zaouia, le secrétaire général du gouvernement Ridha Abdelhafidh, le secrétaire général adjoint de l’UGTT chargé des négociations avec la Fédération des Offices et des établissements  publics Kamal Saâd, le secrétaire adjoint Noureddine Taboubi et le secrétaire général adjoint Bouali Mbarki, la secrétaire générale de la Confédération des métiers Hayet Trabelsi et d’autres représentants de la présidence du gouvernement et de l’UGTT.

Les agents concernés par cet accord sont les agents travaillant sous le régime de la sous-traitance dans les établissements publics à caractère non administratif (EPNA) et dans les établissements publics.

Cet accord intervient en application  de l’application de la convention du 22 avril 2013. Cet accord stipule également que chaque établissement concerné titularise ses agents à partir du 1er janvier 2014.

Dés leur titularisation, les agents en question bénéficieront de l’intégralité de leurs salaires ainsi que des  primes  qui y sont rattachées : prime de rendement et 13ème mois.

En ce qui concerne l’horaire de travail, les agents de sécurité, feront partie du régime des 60 heures par semaine alors que les agents de nettoyage feront partie du régime des 40 heures.

Cet accord offrira des emplois stables aux agents concernés qui ont souffert des mauvaises conditions d’emplois  précaires et leur permettra  une meilleure insertion dans les établissements où ils travaillent, ainsi qu’une nette amélioration de salaire.

Notons que  la suppression de la sous-traitance dans le secteur public est l’une des revendications de l’UGTT ; d’ailleurs une convention a été signée en date du  3 janvier 2013, entre l’UGTT et le gouvernement provisoire, pour mettre fin à cette activité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here