Nabil Abdellatif /Loi des Finances 2014: «Trop d’impôt tue l’impôt»

paradis fiscal

Invité à livrer ses impressions sur les aspects positifs et négatifs de la Loi des Finances pour l’année 2014, Nabil Abdellatif, président de l’Ordre des experts comptables de Tunisie, estime que dans le volet des aspects positifs, il convient de citer  la réduction des transactions en argent liquide de plus de 20 mille dinars, ce qui va permettre d’atténuer le rôle de l’économie informelle qui représente, aujourd’hui, 50% de l’ activité économique du pays.

Deuxième avantage : la soumission du bien public aux normes de comptabilité internationales, l’objectif étant d’optimiser le rendement des fonds publics.

Au sujet des aspects négatifs, le président de l’Ordre des experts comptables déplore l’assujettissement de l’off-shore à l’imposition et son timing, jugeant qu’une telle disposition peut favoriser la fuite de capitaux.

Autre aspect négatif évoqué : l’absence de dispositions incriminant la fraude fiscale, particulièrement des agents opérant dans le secteur informel. Il s’est déclaré également opposé à l’intensification de l’imposition des régimes réels, « trop d’impôt tue l’impôt », a-t-il-noté.

Nabil Abdellatif a, d’autre part révélé, que toutes les parties qui ne sont pas satisfaites de la loi de finances 2014 vont se réunir, dans une semaine, dans le cadre d’un Conseil économique et social pour dégager un consensus global sur la nouvelle Loi de Finances. « Globalement certaines dispositions doivent être révisées tandis que d’autres doivent être purement et simplement supprimées », a-t-il souligné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here