512 millions de dinars pour la rénovation de 113 hôtels

Lancé en 2005, le programme de mise à niveau des unités hôtelières a, jusqu’ici, touché 113  hôtels totalisant 57 000 lits, soit 25% de l’ensemble du parc national. Les investissements engagés ont atteint 512 millions de dinars alors que les primes accordées par l’Etat pour soutenir la concrétisation de  ce programme s’élèvent à 15 millions de dinars.

Un parcours qui a suscité nombre de commentaires tout particulièrement du côté des professionnels du secteur dont certains émettent des réserves portant surtout sur la faiblesse des incitations, la qualité des diagnostics élaborés par les bureaux d’études, le rythme de réalisation , la réticence d’une grande partie des hôteliers à l’égard du programme et tout particulièrement au niveau de sa composante immatérielle qui demeure le parent pauvre de la démarche alors que celle-ci est de plus en plus perçue, et à fort juste titre, comme la seule voie de salut tant au niveau de la compétitivité du secteur qu’à celui de sa pérennité.

Ce programme fera l’objet d’une étude d’évaluation dont  les résultats seront connus en mars 2014. Les termes de référence de cette évaluation ont déjà été confiés  à «  France expertise internationale », un organisme public français spécialisé en la matière. Le ministre du Tourisme, qui a présidé  la 37ème  réunion du Comité de pilotage (COPIL) de ce programme, a insisté sur la nécessité d’accélérer  les travaux de cette mission d’évaluation afin d’apporter les réajustements nécessaires à cette expérience dont le succès reste relatif  mais qui demeure  largement perfectible.

Il a, à ce propos, déploré le nombre limité des intentions d’adhésion  et même le nombre de projets approuvés alors que la mise à niveau revêt  aujourd’hui une dimension stratégique pour la pérennité du secteur, notamment au niveau de sa composante immatérielle anormalement désavouée par les professionnels. En effet, quatre ans après le lancement de la rubrique relative à l’investissement immatériel au sein du programme, seuls huit  projets ont été validés par le COPIL.

Il convient de rappeler que  le programme de mise à niveau du secteur hôtelier a depuis 2006  approuvé  les programmes de 113 établissements hôteliers totalisant une capacité de 57 000 lits, moyennant un investissement global de 512 millions de dinars; soit quatre millions de dinars par projet. C’est ce qui ressort de la  réunion du  Comité de pilotage du Programme de Mise à Niveau de l’Hôtellerie (PMNH) qui a tenu sa 37ème réunion  en présence des membres représentant respectivement l’Administration, la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie, la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages et les institutions financières.

Lors de cette réunion, le comité de pilotage a approuvé les demandes d’adhésion au PMNH de 2 unités hôtelières, l’une à Hammamet, l’autre à Carthage  pour un investissement global de plus de 31  millions de dinars.

A l’issue des 37 réunions du Comité de pilotage, le nombre de demandes d’adhésion au programme de mise à niveau s’élève à 263. Le COPIL a examiné 211 dossiers de candidatures, dont 190 unités hôtelières ont obtenu l’accord de principe pour adhérer au programme.

3 Commentaires

  1. Qui va fournir le capital. Quatre millions de dinar par hotel? C’est clairement beaucoup plus important que l’apport en fonds propre moyen dans chacun de ces hotels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here