Le Gouvernement nippon pourrait financer des méga-projets en Tunisie

Japon

« Le Gouvernement nippon pourrait contribuer, en Tunisie, au financement de méga-projets tels que l’installation d’un deuxième générateur d’électricité à Radès, le projet de dessalement de l’eau de la mer à Sfax et celui de la protection du Bassin de la Madjerda contre les inondations », a déclaré le secrétaire d’Etat chargé de la Coopération internationale, Noureddine Kaâbi, lors de la visite qu’il a effectuée au Japon, du 17 au 22 novembre 2013.

Le secrétaire d’Etat a affirmé à ses interlocuteurs japonais la détermination de la Tunisie à réunir toutes les conditions nécessaires pour drainer de nouveaux investissements japonais, surtout après le parachèvement du nouveau Code de l’investissement. 

Il a proposé, dans cette perspective, d’organiser le mois prochain, une conférence au Japon pour faire mieux connaitre aux investisseurs japonais le climat d’affaires et les avantages comparatifs du site Tunisie.

Pour sa part, le ministre adjoint japonais de l’économie, du commerce et de l’industrie, Ryosei Tanaka, a fait état de l’intérêt qu’accorde le Gouvernement nippon à l’évolution économique en Tunisie, réitérant sa prédisposition à encourager les sociétés nipponnes à s’installer en Tunisie et à contribuer à sa dynamique économique.

Article précédentCréation d’un fonds d’investissement mixte tuniso-marocain
Article suivantSondage d’opinion : l’islam politique jouit de 20% d’intentions de vote
Bechir Lakani
Diplômé de la Sorbonne en Linguistique comparée, passionné par le sport, la lecture, la musique et l'art, Béchir Lakani collabore avec le site L’Économiste Maghrébin depuis 2011.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here