Fiscalité : les classes pauvre et moyenne supportent le taux le plus élevé des taxes

Le ministre des Finances, Elyès Fakhfakh, a révélé le lancement d’un programme visant la réforme générale du système fiscal tunisien, lequel  a été établi par 150 experts dans le domaine.

Une consultation nationale, ajoute le ministre, sera bientôt lancée, pour collecter les différents avis concernant le nouveau système fiscal.

Elyès Fakhfakh avait déjà déclaré, lors de la réunion du Conseil national de la fiscalité, que dans l’espace de deux mois, le ministère aura une vue globale lui permettant de procéder à la réforme du système fiscal et à la révision du système de distribution des taxes sur les sociétés et les revenus.

« Il existe plusieurs failles dans ce système, dont la plus importante est que les classes pauvre et moyenne sont celles qui supportent le taux le plus élevé de taxes », a-t-il déploré.

Revenant sur le projet de la Loi de Finances 2014, le ministre des Finances souligne que ce projet comporte des augmentations du prix de certaines matières premières, dans le but de réviser le système de subvention en cours, afin de garantir plus de justice aux citoyens tunisiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here