Réduction du déficit commercial des biens de l’UE avec le Japon à 1,9 milliard d’euros

Au cours de la dernière décennie, le commerce international des biens de l’UE avec le Japon s’est caractérisé par une baisse régulière de la part du Japon dans le montant total du commerce des biens avec l’UE, la diminution étant plus marquée pour les importations que pour les exportations, et par un déficit continu.

La part des exportations de l’UE vers le Japon est passée à 3,3% en 2012. Les importations en provenance du Japon sont passées à 3,6%. Le déficit commercial de l’UE avec le Japon s’est réduit, passant de 30,3 milliards d’euros en 2002 à 9,0 mrds en 2012.

Au cours des six premiers mois de 2013, les exportations de biens de l’UE vers le Japon ont légèrement reculé par rapport à la même période de l’année 2012, passant de 27,0 milliards d’euros à 26,3 mrds, tandis que les importations ont fortement diminué passant de 33,8 milliards à 28,2 milliards.

En conséquence, la réduction du déficit commercial de l’UE avec le Japon s’est poursuivie, passant de 6,8 milliards au premier semestre 2012 à 1,9 milliard sur la même période de 2013.

Suivie de la France (13%) et de l’Italie (11%), l’Allemagne constituait de loin le premier exportateur vers le Japon au cours des six premiers mois de 2013 avec une part de 31% des exportations de l’UE vers le Japon.

L’Allemagne était également le principal importateur du Japon (26% des importations de l’UE). Au cours des six premiers mois de 2013, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont enregistré les plus importants déficits commerciaux avec le Japon, tandis que l’Italie et la France ont affiché les excédents les plus élevés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here