L’impact de la politique des prix de l’énergie sur les entreprises

Quel sera l’impact de l’augmentation des tarifs de  l’électricité sur le tissu industriel tunisien ? Quelles mesures d’accompagnement pour protéger les entreprises dans le contexte actuel ?  Quel code pour favoriser les énergies alternatives et de nouveaux modes de production ? Quelles autres pistes de réflexion et d’action pour améliorer le bilan énergétique du pays sans affecter la compétitivité de nos entreprises ? L’entreprise tunisienne sera-t-elle en mesure de supporter cette nouvelle dégradation de sa structure de prix et donc de sa compétitivité ? Autant de questions posées qui seront abordées le 19 novembre dans le cadre de Cycle de Mardis de l’Atuge.

L’augmentation des tarifs de l’électricité en Tunisie concernera principalement les industries dont le niveau de consommation dépasse 300 kW/h, et ce après une première augmentation de 8% des tarifs entreprises en 2012.

Le déficit énergétique du pays couplé à l’augmentation des prix des hydrocarbures créent une pression de plus en plus forte sur le budget de l’état, en particulier au travers de la Caisse Générale de Compensation dont le niveau d’intervention atteint 20% du budget de l’Etat, niveau qui a presque quadruplé en trois ans.

Si la vérité des prix s’impose de plus en plus en matière énergétique, il n’en reste pas moins que la question, de l’opportunité d’une telle décision et du timing, reste posée.

L’entreprise tunisienne est aujourd’hui confrontée à une situation de crise. Subissant les assauts du commerce parallèle, elle est soumise tour à tour à une pression fiscale plus forte, une augmentation du coût de la main d’œuvre sans contrepartie, un resserrement des conditions de crédit avec une augmentation du niveau des impayés.

Sur un plan plus général, cette augmentation ne vas pas contribuer à améliorer la compétitivité du site Tunisie, et risque de se traduire par un recul au niveau de l’attractivité des investissements étrangers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here