Moez Belkhiria : « Le secteur de l’automobile est la vache à lait de la Loi de finances »

Une conférence de presse a été organisée hier en marge d’une cérémonie officielle dédiée au lancement de la nouvelle Toyota Yaris Sedan, en présence des partenaires et amis de la marque japonaise, invités de Moez Belkhiria, PDG de BSB.

Interpellé sur la nouvelle mesure prévue dans la Loi de finances 2014 quant à la nouvelle taxe imposée aux propriétaires de voitures qui varie entre 50 et 700 dinars, M. Belkhiria a déclaré qu’«  en Tunisie, le secteur de l’automobile est la vache à lait de la Loi de finances. Cette mesure va toucher beaucoup plus les consommateurs que les concessionnaires automobiles ».

En réponse à la question de l’Economiste Maghrébin sur l’effet de la baisse de l’activité touristique sur son groupe, Moez Belkhiria  a fait savoir que le ralentissement de ce secteur a beaucoup lésé l’entreprise. « Entre 2011 et 2013, nous avons vendu aux agences de voyages seulement 50 voitures,  soit l’équivalent de 20% de ce qu’on vendait auparavant (250 unités) », a-t-il affirmé.

 « Nous revendiquons l’ouverture du marché. Il n’est pas logique que ce secteur soit limité par des quotas. Il faut respecter les règles d’un marché ouvert», a précisé M. Belkhiria quant au diktat du ministère du Commerce relatif à l’importation de voitures par  le régime des quotas.

Interrogé par l’Economiste Maghrébin sur une éventuelle introduction en Bourse de son Groupe, Moez Belkhiria a précisé que les perspectives ne sont pas encore claires, mais « l’idée de l’introduction en Bourse est là ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here