L’Union des magistrats administratifs réagit aux accusations

Le Bureau exécutif de l’Union des magistrats administratifs a dénoncé hier les déclarations d’un  certain nombre de leaders politiques et de certains membres de l’ANC quant à l’annulation des travaux de la Commission de tri des candidatures pour l’ISIE.

« Ces déclarations portent atteinte au Tribunal administratif, à son indépendance et à sa neutralité. Elles provoquent l’affaiblissement de cette institution », lit-on dans un communiqué  de l’Union des magistrats administratifs.

Et d’ajouter que ces déclarations décrédibilisent le Tribunal administratif et reflètent un manque flagrant de compréhension des simples concepts juridiques et réglementaires.  L’Union des magistrats administratifs a, par ailleurs, appelé à la nécessité d’écarter la magistrature administrative de toutes les tractations politiques.

« Nous continuerons à faire face à ces pratiques qui vont, sans doute, à l’encontre de l’établissement d’un Etat de droit pour préserver le Tribunal administratif », précise le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here