Laurent Fabius : « En Libye et en Tunisie l’attention doit être maximale »

©Visual

« Il y a des zones en Libye et en Tunisie où l’attention doit être maximale », déclarait ce matin Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, à l’antenne d’  i Télé.

Evoquant la situation au Mali, après l’assassinat à Kidal de deux journalistes français par des groupes terroristes d’Aqmi, et le rôle de la France dans la région, il ne pouvait s’empêcher d’aborder la désintégration de la Libye devenue le principal sanctuaire des groupes djihadistes qui ont élargi leur théâtre d’opérations à l’ensemble du pays y compris la Tunisie.

A la question de savoir ce que compte faire la France pour protéger ses ressortissants dans les pays concernés, le chef de la diplomatie française s’est dit préoccupé par la situation en Libye, mais aussi en Tunisie. On a cru comprendre que les autorités françaises recommandent l’extrême prudence à leurs ressortissants.

Face à ce principe de précaution, le journaliste est revenu à la charge au motif que cela pourrait porter préjudice à la Tunisie, pays à vocation touristique s’il en est.

Le ministre français dit ne pas vouloir pénaliser la Tunisie, mais reconnaît en même temps, après les « attentats survenus à Sousse et à Monastir », qu’il y a un difficile équilibre à trouver.

Voilà qui n’est pas de bon augure pour le tourisme tunisien et pas seulement, car de tels propos ne laissent pas indifférents les investisseurs français et étrangers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here