Algérie/Maroc : la question du Sahara occidental remonte à la surface

La question du Sahara occidental, pomme de discorde entre l’Algérie et le Maroc, a été   le point de départ de la récente tension entre les deux frères ennemis. Rabat avait rappelé son ambassadeur à Alger, alors que les autorités algériennes ont confirmé que leurs diplomates resteront  en poste dans un geste d’apaisement avec le voisin marocain.

L’affaire a commencé avec un message du président  Abdelaziz Boutelfika demandant à ce que la mission de l’ONU pour le Sahara Occidental travaille sur la question du respect des droits de l’Homme, une déclaration perçue comme une provocation délibérée pour le Maroc.

Le ministère des Affaires étrangères a rappelé que l’Algérie avait toujours demandé le respect du droit du peuple saharaoui à disposer de lui-même, considérant que « le retrait de l’ambassadeur marocain est une décision injustifiée qui s’appuie sur des motifs fallacieux. »

L’Algérie rappelle dans un communiqué officiel que sa position sur les questions internationales ne peut pas être l’objet d’ « interférences étrangères ».Pour montrer sa bonne volonté, la diplomatie algérienne confirme que l’ambassadeur reste à son poste à Rabat. Un geste de nature à  éviter l’escalade entre les deux capitales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here