Des renforts sécuritaires convoyés à Siliana

Suite au  prêche du vendredi tenu hier le 1er novembre dans  une mosquée à Siliana, jugé incitatif à la haine contre les agents de l’ordre et par lequel l’armée et la police ont été taxées de « tyrans » (taghout) et d’être derrière l’attentat de Sousse,  des renforts ont été déployé dans la zone.

Le paysage religieux tunisien est caractérisé depuis un certain temps par la montée des discours incitant au meurtre et à la haine, et ce, depuis le prêche qui a incité au meurtre de Chokri Belaïd à Zarzis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here