Yamina Zoghlami se mobilise pour défendre la légitimité d’Ennahdha

Le bilan ne cesse de s’alourdir. Six agents des forces de sécurité sont tombés sous les balles de terroristes, dans une embuscade tendue, à Sidi Ali Ben Oun dans le gouvernorat de Sidi Bouzid. Cinq autres agents sont blessés. A l’autre bout de la Tunisie, à Menzel Bourguiba, un autre agent est abattu, à l’entrée de la ville, par des tirs terroristes et deux autres ont été blessés. Une hécatombe qui coïncide avec la date du 23 octobre, date des élections post révolution.

A l’avenue Bourguiba des manifestations ont eu lieu dans la matinée, appelant au départ du gouvernement tunisien. Le Mouvement Ennahdha n’a pas tardé à répondre  par une contre manifestation pour défendre sa légitimité. Ses partisans ont brandi le slogan «  non au coup d’Etat, oui aux élections », alors que des martyrs tombaient de part et d’autre du territoire.

Yamina Zoghlami, députée du mouvement Ennahdha, était parmi les manifestants, venue soutenir le mouvement. Notons que Yamina Zoghlami, présidente de la commission des blessés et des martyrs de la révolution, avait déclaré que 90% des blessés de la révolution ayant participé à un sit in devant l’assemblée nationale constituante n’étaient pas vraiment des blessés de la révolution et qu’il était inutile de menacer le gouvernement de suicide collectif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here