Raja Ben Slama propose un sit-in ouvert à l’avenue Bourguiba le 23 octobre

24 heures avant le 23 octobre 2013, date de la commémoration du deuxième anniversaire des premières élections tunisiennes libres, les propos sur l’expiration du mandat accordé au gouvernement refont surface et les revendications de dissoudre le gouvernement s’accentuent.

L’universitaire et psychanalyste Raja Ben Slama propose, pour cette journée, non pas une manifestation de protestation contre le gouvernement, mais plutôt, dans un post publié sur sa page officielle du réseau social Facebook, la transformation des manifestations prévues en un sit-in ouvert à l’avenue Habib-Bourguiba, une grève générale décrétée par l’UGTT, et un mouvement de désobéissance civile, une semaine après le début du sit-in.

Le professeur universitaire conclut ses propos en affirmant la réussite d’une telle démarche car, selon elle, aucun gouvernement n’est capable de résister à la désobéissance civile.

Raja Ben Slama, opposante farouche des islamistes bien avant le 14 janvier, est connue pour ses livres sur l’émancipation des femmes et l’apologie de la démocratie. Elle a été notamment poursuivie en justice suite à une plainte déposée contre elle par le rapporteur de la Commission de la rédaction de la Constitution, Habib Kheder.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here