Marche de protestation des forces de l’ordre à Jendouba

Dans une déclaration donnée à nos confrères de Mosaïque Fm, Hassen Mannai  le responsable de la coordination des syndicats régionaux des agents de l’ordre à Jendouba  est revenu sur les objectifs de la marche de protestation organisée aujourd’hui,  le 21 octobre.

D’après le syndicaliste, il s’agit en tout premier lieu de condamner l’acte terroriste qui s’est produit à Gbollat.

En deuxième lieu, cette marche veut sensibiliser à la promulgation de la loi anti-terroriste, d’autant plus que « la Tunisie devient une zone tendue », affirme-t-il.

Enfin, le troisième objectif de la marche est de soutenir le projet de loi sur l’indemnisation des agents de l’ordre sur les accidents de travail et le projet de loi de la protection des agents de l’ordre, qui devrait être examiné par l’Assemblée nationale constituante « dans un délai d’un mois » ajoute-t-il.

Par ailleurs, M. Mannai a condamné la faiblesse des moyens mis à la disposition des forces de l’ordre et  il a appelé les autorités compétentes à fournir les moyens logistiques nécessaires, notamment «  parce que Jendouba est une ville frontalière » ; avant d’exprimer son étonnement : «  il est inconcevable qu’un agent des forces de l’ordre travaille sans gilet pare balle dans ce contexte ».

En conclusion, il préconise, de concert avec le syndicat de la Garde nationale et le syndicat de la direction générale des unités d’intervention  (BOP) une réforme du secteur, à laquelle participeraient activement les parties concernées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here